Lieu de travail et bien-être
Leadership inspirant
Fort esprit d'équipe

Patrick

"Celui-ci m'a donné encore plus de courage pour mener ce lourd combat."

En 2018, environ 18,1 millions de personnes dans le monde ont été diagnostiquées d'un cancer. L'un d'entre eux était Patrick Verlinden (55), collaborateur dans notre magasin à Kampenhout. A l'occasion du World Cancer Day, il nous fait part de son histoire, le cœur rempli d'espoir et d'optimisme. 'Tête haute et persévérance, c'est le meilleur conseil que je puisse donner'' dit-il en riant.


La caisse 1 c'était Patrick et Patrick, c'était la caisse 1. Inséparables depuis 6,5 ans. D'abord 5,5 ans à Malines, puis à Kampenhout. Mais début 2018, premiers symptômes. ''J'avais soudainement du mal à manger'', se lance-t-il. ''Un sentiment de brûlure apparut dans ma gorge puis plus tard, le hoquet à chaque fois que je devais manger. Après un certain temps, je ne pouvais presque plus rien avaler. Le médecin traitant m'a envoyé faire une gastroscopie à l'hôpital où ils découvrirent rapidement qu'une tumeur s'était logée dans mon œsophage.''


Ce verdict, donné le 3 janvier l'année dernière, a été un coup dur pour Patrick. ''Je n'avais encore jamais été gravement malade et j'ai reçu brusquement une gifle en plein visage. Très lourd. Mais je me suis vite repris. J'ai toujours fait preuve de courage. Continuer à rire et être optimiste.'' Après avoir mis sa famille et ses amis au courant, il voulait annoncer la mauvaise nouvelle à ses collègues également. 'Allez, tu n'es pas sérieux'', réagirent-ils, déconcertés. Mais j'ai tout de suite ressenti du soutien. Celui-ci m'a donné encore plus de courage pour mener ce lourd combat.


Et ce courage, Patrick en avait besoin car le traitement ne s'est pas toujours déroulé sans faille. ''La première partie consistait en une opération préparatoire, une chimiothérapie et 30 séances de rayons. Celle-ci s'est bien passée. Pour les rayons, j'ai fait l'aller-retour 30 fois à Louvain. Mais est arrivée ensuite une lourde opération. Ils ont retiré mon œsophage et un morceau de mon estomac pour le relier à ma gorge à l'aide de points de suture. Je devais normalement rester 10 jours à l'hôpital qui se sont transformés en six semaines à cause de complications. Je l'ai vraiment échappé belle.''   


Affiche émouvante


Pendant son traitement et sa rééducation, Patrick a maintenu des contacts fréquents avec ses collègues de Lidl et ses responsables. ''Ils m'envoyaient régulièrement des sms et me passaient des coups de fils pour savoir comment je me sentais et ils sont tous venus me rendre visite à l'hôpital. Même mes anciens collègues du magasin à Malines. J'ai reçu un soutien énorme de chacun d'entre eux. Ça m'a fait un bien fou. Lors de mes visites ponctuelles au magasin à la fin de ma période de rééducation, tout le monde me disait à chaque fois: ''Ton retour nous fera plaisir. Cette phrase me donnait vraiment envie de retourner travailler.''


Et bien que le 3 janvier 2018 ait été une journée terrible, cela a été exactement un an plus tard, beaucoup plus festif. ''Le premier jour de travailensuivant mon congé maladie, un comité d'accueil au complet m'attendait. Avec une affiche portant l'inscription ''Bon retour parmi nous, Patrick'. Ce fut un grand moment d'émotion. Je sentis alors le bonheur m'envahir.''


Entretemps, Patrick a repris depuis un mois sa place habituelle, derrière la caisse 1. ''Et ça se passe bien. Même si je remarque que les collègues se font du souci. ''Si tu ne te sens pas bien, ferme ta caisse un petit quart d'heure'', me disent-ils. Vraiment beau à voir. Nous avons rencontré récemment des problèmes avec les paiements par bancontact. Lorsqu'un collègue me demanda s'il pouvait fermer sa caisse, je lui dis: ''Non, restes-y encore un peu, j'ai un black-out. Il réagit immédiatement: ''Aïe, Patrick, tout va bien ?'' Ils pensaient que j'étais amnésique. (rires)''


 L'engagement de toute l'entreprise dans la lutte contre le cancer émeut également Patrick. ''Ils vendent des Unity Bands dans nos magasins. Les bénéfices réalisés grâce à la vente seront reversés intégralement à Pink Ribbon et Stop Cancer côlon. J'en fais toujours la promotion quand je suis derrière la caisse."

"Oui, vraiment, les réactions des collègues, du service du personnel, de la direction - en fait de toute l'entreprise - m'ont touché. Je viens travailler chaque jour avec plaisir.''


Découvrez les nouvelles offres d'emploi dans nos magasins

pour tous ceux qui comptent

Vous vous reconnaissez dans les histoires de nos collègues ? Envie de faire partie de notre famille ? Parcourez vite nos offres d’emploi. Vous y trouverez un job fait pour vous.

Consulter nos offres d’emploi

Sélectionné pour vous